Amniomancie - l'avenir révélé dès la naissance de l'enfant ?

Amniomancie

Issue des termes « amnios » et « mancie », l’amniomancie est une divination par le biais de l’amnios. C’est ainsi un art divinatoire un peu particulier qui a été pratiqué sur les nouveau-nés. Il est informatif de connaitre ses détails historiques, néanmoins, on pense qu’elle n’est plus pratiquée de nos jours.

Origine et principe

L’origine exacte de cette pratique classée parmi les sciences occultes n’est pas vraiment connue. Mais elle a été surtout exercée à Rome, durant une époque où les femmes mettaient au monde leurs enfants avec plus de croyance que de connaissance en tête. Réalisée à la naissance, l’amniomancie consiste à observer l’état de la membrane recouvrant la tête du bébé. Il s’agit donc d’une lecture de l’avenir ou des présages d’avenir de l’enfant en se basant sur la manière dont il a été protégé dans le ventre maternel.

Qu’est-ce que l’amnios ?

L’amnios est une enveloppe recouvrant l’être humain dès le stade embryonnaire. Il occupe un rôle fondamental dans la protection de l’embryon, puis du fœtus en préservant le liquide amniotique autour de ce dernier. Ainsi, il permet d’isoler le fœtus des chocs extérieurs tout en lui offrant la sécurité d’une régulation thermique. La membrane est communément appelée coiffe mais elle peut également être désignée par agnelette ou crépine.

Techniques d’observation

Au moment de la naissance, l’observateur se prépare à identifier si le nouveau-né est coiffé ou non. En effet, ce ne sont pas tous les bébés qui naissent couverts de cette membrane. Certains la portent sur le visage, d’autres sur la tête. Parfois, elle n’est pas intacte et sa couleur peut varier d’une tendance de rouge au clair teinté. Les interprétions ou les prédictions d’avenir de l’enfant ont donc été construites sur l’apparence de l’amnios à la naissance.

Le « né coiffé »

Si on connait bien l’expression « né coiffé », elle reviendrait surtout de cette croyance à l’amniomancie. En effet, lorsqu’un bébé naissait en le portant sur sa tête, un avenir heureux lui serait donné. Un bien heureux présage qui ne voit que chance et vie remplie à celui qui en a été doté. Il fut une époque où l’on prédisait une vie monastique aux bébés nés coiffés de France. En Italie, la croyance voulait que de tels bébés atteignent le rang de « benandati ». A l’âge adulte, les « benandatis » obtiennent la faculté de voyager en esprit afin de protéger leur village et leurs récoltes.

Limites

Dans le passé, les croyances étaient si fortes que les interprétations ne se sont plus limitées à l’enfant qui naissait avec. La coiffe fut commercialisée et même considérée comme un talisman, porteur de chance en affaire. Cette membrane était alors mise en vente à un prix exorbitant. Actuellement, nulle personne censée ne baserait plus une vision de l’avenir de son enfant sur des résidus d’accouchement. Avec les sciences et les connaissances de nos jours, l’état du placenta, du liquide amniotique ou d’autres éléments résiduels au moment de la naissance aideraient davantage à prévenir ou à améliorer la santé de la mère et de l’enfant à ce moment si particulier de la vie.

01. mars 2017 par Ottoman
Catégories: Techniques de divination | Laisser un commentaire